ACiDPoP! Close Encounters In France - Life Magazine (1954)


Le 1 novembre 1954, le magazine américain Life consacre une double page à la vague d'OVNIS qui déferle sur la France ...
RR3 en veux-tu en voilà! Check This Out!



Pages 28 & 29 de Life Magazine 1er Novembre 1954


LES AVENTURIERS DE L'ASTRAL

Détail de la page 28 de Life Magazine (nov. 1954)



Des Français rapportent avoir rencontré
des créatures improbables


L'été en France avait déjà suffi à perturber tout le monde. Il avait plu sans arrêt. Les récoltes étaient mauvaises. Les lapins étaient morts par milliers. On assistait à la pire campagne viticole depuis la guerre. La France n'avait nullement besoin d'une situation de crise supplémentaire mais ce fut pourtant le cas.
De la Bretagne à la Côte d'Azur, une vague d'engins extraterrestres et d'êtres surnaturels est descendue du ciel d'automne. Il ne s'agissait pas de ces objets vaguement décrits par les enfants ou les vieilles femmes qui les aperçoivent parfois.
De bons et honnêtes citoyens: agriculteurs, boulangers, ainsi que d'autres ouvriers fiables et de bonne réputation, ont juré les avoir vus. Ils en ont même fait des schémas et des dessins pour le prouver.
Les véhicules décrits étaient de beaucoup de formes différentes : disques tournoyants, cigares volants, couronnes, comètes et champignons ailés. Ils ont laissé des traces d'atterrissage dans l'herbe à un endroit, des entailles dans le bois des traverses d'une voie ferrée dans un autre.
Des petits hommes de différentes couleurs sont sortis de ces engins. Ils étaient surtout d'un ton pastel agréable, même si l'un d'entre eux était rayé comme un zèbre et qu'un autre changeait de couleurs avec l'aisance d'un caméléon.
Ils portaient des casques en plastique, des combinaisons de plongée sans manches, des gaines oranges ou du cellophane, ils communiquaient en anglais, français ou même latin. Cependant, certains se retrouvaient sans voix devant ce qu'ils voyaient.
Les journaux français se sont soudain mis à publier autant de témoignages sur les visiteurs de l'espace, venus de Mars ou d'ailleurs, que sur Mendès-France.
A l'Assemblée nationale, Pierre de Léotard (photographie en médaillon), qui a un peu l'air d'un extraterrestre mais qui est en réalité un radical-socialiste, a exigé de savoir si l'invasion menaçait la sécurité de la France.
Le gouvernement, faisant face à une situation tout à fait inédite, s'est réservé de répondre.



Les deux boulangers montrent LA TAILLE DES MARTIENS. Pierre Lucas (à gauche) de Loctudy dit qu'il allait puiser de l'eau lorsque une boule orange est tombé du ciel. Soudain une petite silhouette barbue avec un œil au milieu du front lui a tapé sur l'épaule. Serge Pochet (à droite) de Marcoing a été approché par deux petites ombres.



François Panero (à gauche) et Jean Olivier dessinent sur la porte de la grange le petit extraterrestre rondelet qu'ils ont vu atterrir dans une sphère lumineuse sur un terrain de basketball près de Toulouse.


LE CROQUIS D'UN VAISSEAU GLOBULAIRE (à droite) représente le disque doré que Grégoire Odut a vu monté en flèche de Wassy après que deux créatures en sont sorties pour jeter un rapide coup d'œil.



Jean Narcy a déssiné par terre LE CROQUIS D'UN VAISSEAU SPATIAL EN FORME DE CHAPEAU (à droite) pour décrire ce qu'il dit avoir vu atterrir dans un champs près de Wassy. Le petit homme moustachu qui en est sorti portait une fourrure et un corset orange.



EN DECRIVANT LE DECOLLAGE DE LA SOUCOUPE dans un champs près d'Amiens, Yves de Gillaboz (à gauche) et Emile Renard indiquent la position du vaisseau martien dans le ciel avant qu'il ne s'éloigne dans un nuage de fumée.




Marius Dewilde de Quarouble a entouré à la craie les ENTAILLES que la SOUCOUPE a laissées dans le bois d'une traverse. Il l'a ramène chez lui afin de conserver une preuve de l'atterrissage sur la voie ferrée d'un engin volant de couleur rouille.







Extrait de
Life Magazine
1 novembre 1954











Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...