ACiDPoPSoNG - Pauvre Martin by George Brassens

Les chansons de Brassens sont à la gloire des gens foncièrement honnêtes et bons. C'est parfois simplement l'éloge de la vie et de la grandeur d'âme,sans tralala, sans préjugés. Quelques accents de guitare, des mots de tous les jours pour dire la misère quotidienne - mais qui mérite d'être dite puisqu'elle constitue la vie des gens - Brassens embrasse le paysage des paysans pauvres dont la vie occupe aussi ses pensées.


Ainsi, la chanson intitulée "Pauvre Martin" retrace-t-elle d'une manière fulgurante la relation d'un laboureur à la terre qu'il travaille durement et sans se plaindre toute sa vie ... jusqu'à se coucher humblement dans cette même terre, le moment venu. Les vies sans histoires des oubliés de l'histoire...

Pauvre Martin vu par un élève
du Collège Cabanis à Brive,1998/ 1999

Avec des mots d'un élégante simplicité et un air irrésistible qui se fait l'écho des pas de Martin, la chanson est devenue un grand classique que Barbara et bien d'autres ont repris.

Pauvre Martin
by George Brassens (1954).


[Am]Avec une bêche à l'épaule,
Avec, à la lèvre, un doux chant,
Avec, à [Dm]l'âme, un g[G]rand cou[C]rage
Il s'en al[Am]lait tr[Dm]imer aux c[E7]hamps !

[Am]Pauvre Mar[Dm]tin [E7]pauvre mi[Am]sère,
Creuse la [Dm]terr' [E7]creuse le [Am]temps !

Pour gagner le pain de sa vie
De l'aurore jusqu'au couchant
De l'aurore jusqu'au couchant
Il s'en allait bêcher la terre
En tous les lieux, par tous les temps !

[Am]Pauvre Mar[Dm]tin [E7]pauvre mi[Am]sère,
Creuse la [Dm]terr' [E7]creuse le [Am]temps !

Sans laisser voir, sur son visage,
Ni l'air jaloux, ni l'air méchant,
Ni l'air jaloux, ni l'air méchant,
Il retournait le champ des autres,
Toujours bêchant, toujours bêchant !

[Am]Pauvre Mar[Dm]tin [E7]pauvre mi[Am]sère,
Creuse la [Dm]terr' [E7]creuse le [Am]temps !

Et quand la mort lui a fait signe
De labourer son dernier champ
De labourer son dernier champ
Il creusa lui-même sa tombe
En faisant vite, en se cachant

[Am]Pauvre Mar[Dm]tin [E7]pauvre mi[Am]sère,
Creuse la [Dm]terr' [E7]creuse le [Am]temps !

Il creusa lui même sa tombe
En faisant vite, en se cachant
En faisant vite, en se cachant
ET s'y étendit sans rien dire
Pour ne pas déranger les gens....

[Am]Pauvre Mar[Dm]tin [E7]pauvre mi[Am]sère,
Creuse la [Dm]terr' [E7]creuse le [Am]temps !






En 1960, Barbara change de maison de disques
pour signer chez Odéon. Elle enregistre Barbara
chante Brassens et Barbara chante Jacques Brel :
le premier de ces albums est couronné par l’Académie
Charles-Cros dans la catégorie Meilleure interprète.
Check This Out!


Pauvre Martin
by Barbara (1960).




Bêcheur au travail
Jean François Millet (1863)



Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...