ACiDPoPCiNéCLuB - M, Eine Stadt Sucht Einen Mörder By Fritz Lang (1931)

Un meurtrier d'enfant jette les habitants de Berlin dans la terreur et l'hystérie si bien que la police et la pègre se mettent toutes les deux à sa poursuite. Des avis de recherches sont lancés et une récompense est promise... C'est maintenant au CiNéCLuB!

M le maudit (M) est un film allemand réalisé par Fritz Lang, sorti en 1931.


Fritz Lang
(5 décembre 1890 - 2 août 1976) est un réalisateur allemand d'origine autrichienne, naturalisé américain en 1935, et réalisateur de films célèbres comme Métropolis ou la série des Docteur Mabuse.


Il s'agit du premier film parlant de Fritz Lang qui a jusqu'alors dirigé plus d'une douzaine de films muets y compris Metropolis. Avec le temps, M le maudit est devenu un classique reconnu, rivalisant avec les autres œuvres de Lang pour le titre d'opus magnum.


Pendant des années après la sortie du film Lorre est resté catalogué comme un méchant pour y avoir été un meurtrier d'enfant (et, c'est sous-entendu, un pédophile). M le maudit a été aussi un pionnier dans l'utilisation du leitmotiv pour donner plus d'intensité à l'accompagnement musical.


Dans « Les films clés du cinéma », Claude Beylie décrit M comme « […] un magistral exercice de style, un modèle absolu de mise en scène, considérée comme une mise en équation de tous les éléments constitutifs du film. Le moindre détail est chargé de sens, les plans s'imbriquent selon un ordre infaillible. »


Fiche technique
* Titre : M le maudit ou M, ton assassin te regarde
* Titre original : M, Eine Stadt sucht einen Mörder (soit une ville recherche un meutrier)
* Réalisation : Fritz Lang
* Scénario : Fritz Lang, Thea von Harbou, Paul Falkenberg, Adolph Jang, Karl Vosh, d'après un article de Egon Jacobson
* Production : Seymour Nebenzahl
* Société de production : Nero Filmgesellschaft
* Musique : Extraits de Peer Gynt d'Edvard Grieg sifflé par Fritz Lang
* Photographie : Fritz Arno Wagner et Karl Vash
* Montage : Paul Falkenberg
* Décors : Karl Vollbrecht, Emil Hasler
* Pays d'origine : Allemagne
* Format : Noir et blanc - 1,20:1 - Mono - 35 mm
* Genre : film noir
* Durée : 1h57 (version initiale), 1h29 (version de 1960)
* Date de sortie : 11 mai 1931 (Allemagne)

Distribution
* Peter Lorre : Hans Beckert, alias M
* Otto Wernicke : le commissaire Lohmann
* Gustaf Gründgens : Schränker, chef de la pègre
* Ellen Widmann : Mme Becker
* Inge Landgut : Elsie



Ci-dessous: Le film "M, Eine Stadt Sucht Einen Mörder" by Fritz Lang (1931) V.O. sous-titrées en anglais.

Note: Patientez quelques secondes pour le chargement. Pour affichez le plein écran, appuyez sur le second bouton en partant de droite.






3 commentaires:

Les Conn'Arts a dit...

Ah oui, M le maudit, j'ai souvent entendu parler de ce film. Assez étrangement, et sans que les deux films n'aient une quelconque corrélation entre eux si ce n'est leurs personnages principaux tous deux "chasseurs" charismatiques, ça me rappelle le film "La nuit du chasseur" de Charles Laughton, dans lequel le personnage principal a sur ses phalanges les mots "Love" et "Hate", respectivement sur la main droite et la main gauche. Je pense qu'on peut dire que M et Powell sont tous les deux des personnages "méchants" dans leur genre mais terriblement humains avant tout, ainsi la monstruosité a un visage humain, et par extension, la monstruosité réside aussi en l'humanité. J'ai bon ? :p

Didier Fiala a dit...

Tout bon Dark House, Freaks de Tod Browning est très éloquent quant à cette théorie, non?

Les Conn'Arts a dit...

Vous avez raison, je n'ai pas vu Freaks mais d'après l'article que vous aviez rédigé précédemment et la vision que j'en ai globalement, je dirais plutôt qu'il y a deux sortes de monstres : les monstres ou "bêtes de foire" que l'on pointe du doigt et dont on se moque (et qui au final se révèlent être les plus attachants), et les monstres "humains" ou "normaux" eux-mêmes qui, par leurs moqueries, se montrent encore plus monstrueux dans leur comportement que les soi-disant monstres qu'ils fustigent. Dans "M le maudit" et "La nuit du chasseur" j'ai l'impression que les monstres que l'on dépeint surtout sont deux monstres au visage humain. A l'occasion je jeterai un coup d'oeil à "M le maudit" (que je connais de nom) et à "Freaks". Au final, et comme vous l'aviez bien souligné dans vos articles, les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...