Jayne Mansfield, Sex Bomb au Beau Q.I.

Jayne Mansfield (19 avril 1933 - 29 juin1967) née Vera Jane Palmer, en Pennsylvanie, est une actrice américaine et, avec Marilyn Monroe, l'un des plus fameux sex-symbols des années 50.


Fausse blonde plantureuse, Jayne Mansfield est devenue la principale rivale de Marilyn, à laquelle elle voulait à tous prix ressembler.



Sa carrière débute en 1952 : bien décidée à se lancer dans le cinéma, la jeune femme quitte son époux Paul Mansfield, dont elle a eu une petite fille, et part s'installer à Hollywood.





Elue Miss Photoflash, puis Miss Février du magazine Playboy, elle se fait peu à peu connaître et décroche un rôle dans la pièce "La Blonde Explosive".





Son succès à Broadway lui permet de signer un contrat avec la Fox. Elle joue alors aux côtés de Cary Grant dans "Embrassse-la pour moi".







En 1957, elle remporte un Golden Globe et fait l'événement au festival de Cannes. Elle épouse Mickey Hargitay, Mister Univers, un an plus tard. Ils ont trois enfants.








En parallèle de sa carrière au cinéma, Jayne Mansfield continue de se produire sur les planches, aussi bien dans des pièces que des spectacles musicaux, et assoit sa popularité en tournant des publicités où on peut la voir dans sa célèbre maison rose bonbon, le 'Pink Palace'.




Ci-dessous: Jayne Mansfield au Pink Palace.






Excentrique et souvent provocante, l'actrice connaît une fin tragique.






Chose tout à fait bizarre, elle est présentée au leader de l'Eglise de Satan Anton LaVey en 1966, qui fera d'elle une grande prétresse honoraire.



Mais elle meurt décapitée en 1967 à l'âge de trente-quatre ans à Slidell (Louisiane) dans un accident de voiture par une plaque de tôle détachée du chargement d'un camion qui la précédait.Elle était accompagnée de son amant, un avocat.



Passons à la vidéo pour évoquer la vie et la mort de Jayne:




Pour des raisons publicitaires, ce dernier lui reprochait son adhésion à l'Eglise de Satan et l'exhibition de son corps dénudé au cours de cérémonies sacrilèges.



Colin Wilson prétend d'ailleurs, dans Witches (Londres, 1981), qu' Anton LaVey, avait prévenu l'actrice de ne jamais monter en voiture avec son avocat.



Jayne Mansfield cacha soigneusement son intelligence, malgré ses rôles de blonde idiote, Jayne parlait cinq langues, était pianiste et viloniste classique et prétendait avoir un QI de 163.



Elle, n'hésita jamais à se servir de sa légendaire poitrine, en s’arrangeant toujours pour qu’on les voie le mieux possible, au grand plaisir des photographes et du public.



Elle multiplia les "accidents" du style "sein échappé", des décolletés époustouflants, toujours à la limite, qui souvent craquaient, se déchiraient ou finalement ne cachait plus rien.



Sa poitrine faisait tellement une partie de son personnage public que Jack Paar accueilli une fois l'actrice dans son Show télévisée en disant, "Les voici, Jayne Mansfield".



Ci-dessous: Jayne Mansfield dans "The Girl Can't Help It".







More Jayne? Check Out...

Jayne MansfieldDans Playboy (1955/1958) iCi

Jayne Mansfield contre Sophia Loren iCi



Et aussi ...

Marilyn Monroe's Calendar. Cliquez ICI

La Dernière Séance de Marilyn. Cliquez ICI

Etrange Amanda Lepore. Cliquez ICI

Bo Derek - Bo Forever. Cliquez ICI

Pamela Anderson - Big-Boobed Pamela. Cliquez ICI

Dans Les Couvertures avec Brigitte Bardot. Cliquez ICI

Jessica Rabbit A Virtual Star. Cliquez ICI




Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...