ACIDPoPCoMICS - Fantask by Les Editions LUG.

« Cette publication est extrêmement nocive en raison de sa science-fiction terrifiante, de ses combats de monstres traumatisants, de ses récits au climat angoissant et assortis de dessins aux couleurs violentes. Et l'ensemble de ces visions cauchemardesques est néfaste à la sensibilité juvénile. »

La parution de Fantask s'est interrompue en 1969 au bout de sept numéros pour cause de censure formulée en ces termes par l'Avis de la commission de Censure sur les Publications destinées à la jeunesse.

Fantask était un journal de bandes dessinées entrant dans la catégorie des « petits formats » publié du mois de février à août 1969 par les éditions Lug.

Il semble donc que les censeurs de l'époque aient été choqués, non seulement par une excessive violence de l'action, mais, chose plus surprenante, par le caractère tout en couleurs de ce journal. Il s'agissait pourtant de son principal interet.

C'était la première tentative de publication, en France, d'aventures de certains super-héros alors inconnus tels que Les Quatre Fantastiques, Spider-Man ou le Surfer d'Argent, alors publiés régulièrement depuis plusieurs années aux États-Unis.


Fantask remportait un joli succès en publiant les aventures du quatuor mutant… Les Quatre Fantastiques ne sont pas des super-héros comme les autres : ils ne se cachent pas derrière une double identité et rencontrent des problèmes moins " extraordinaires " que ne peuvent l'être leurs exploits.

N° 1 - Février 1969







Comme l'analyse fort justement Jean-Paul Jennequin, les Quatre Fantastiques " n'étaient plus une simple panoplie que le lecteur était invité à endosser mais des êtres réels, proches du quotidien, amenés à vivre des situations hors du commun ".


N° 2 - Mars 1969




Mais la " science-fiction terrifiante " et les " visions cauchemardesques " mises en scène par Jack Kirby n'eurent pas l'heur de plaire aux thuriféraires de la loi du 16 juillet 1949. Suite à un courrier de la Commission, "Fantask" ne put jamais éditer son huitième numéro.


N° 3 - Avril 1969





Lug ne s'avoua cependant pas vaincu pour autant et commença à publier en mars 1970 un nouveau périodique reprenant les aventures des Quatre Fantastiques : "Marvel". Un an plus tard, cette revue subissait une interdiction à la vente aux mineurs…

N°4 - Mai 1969




Échaudées par ces expériences malheureuses, les éditions Lug se montrèrent par la suite beaucoup plus prudentes, et allèrent même, pour ne plus essuyer les foudres de la Commission, jusqu'à maquiller par leur propre soin tous les éléments qui auraient pu poser problème.

N° 5 - Juin 1969








" En fait, expliquait en 1985 un responsable de Lug, c'est le genre fantastique et super-héros qui n'est pas admis. On lui reproche de ne pas préparer les jeunes au monde d'aujourd'hui. "


N° 6 - Juillet 1969



Chez Lug donc, s'installe un véritable atelier de retouchage, où le dessinateur-retoucheur Roger Médina gommait par anticipation toute infraction à la loi.



N° 7 - Août 1969






Gérard Thomassian, grand connaisseur des petits formats (auteur d'une encyclopédie auto-éditée en plusieurs volumes), reconnaît que "la pression de la censure était tellement forte dans les années 1950/70 que les éditeurs pratiquaient une auto-censure préventive systématique."

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...