ArtyShow 9 - L'Etrange Art Amarnien D'Akhénaton

Sous la XVIIIe dynastie, le pharaon hérétique Aménophis IV devenu Akhenaton renie le culte d'Amon, instaure une nouvelle religion consacrée à Aton et installe sa capitale en Moyenne Egypte, à Amarna.

Ci-dessous: Aménophis IV alias Akhénaton. On situe son règne de -1355 / -1353 à -1338 / -1337.



Les fouilles entreprises sur le site révèlent au monde entier un art d'une surprenante beauté.

Ci-dessous: Aménophis IV alias Akhénaton.





L'art amarnien se veut réaliste, vivant, expressif, privilégiant les courbes et la douceur.

Ci-dessous: Aménophis IV alias Akhénaton.



Ci-dessous: Akhénaton aux courbes féminines.




Parfois excessif, cet art se singularise par de longs visages triangulaires, des yeux en oblique à fleur de tête, des paupières lourdes, des lèvres charnues soigneusement dessinées, des pommettes accentuées, de longs cous, la présence de rides aux coins des yeux et des corps mous.

Ci-dessous: Aménophis IV alias Akhénaton.



Le règne d'Akhénaton voit l'émergence de l'art amarnien, qui se caractérise d'une part par un style naturaliste où abondent les plantes, les fleurs et les oiseaux, et d'autre part par la représentation plutôt réaliste des personnages, poussant parfois jusqu'à la caricature apparente, alors que l'art traditionnel était plutôt idéalisant.

Ci-dessous: Nefertiti l'épouse d'Akhénaton.



L'art officiel représente le roi avec une physionomie androgyne, la tête énorme et très allongée, les lèvres épaisses, les hanches exagérément larges et le ventre proéminent.


Ci-dessous: Akhénaton, Nefertiti et les princesses.



Ci-dessous: Une princesse Amarnienne.


Quoi qu'il en soit, il nous est impossible de dire si l'iconographie de la famille royale reflète la réalité ou si au contraire il s'agit d'une volonté de souligner sa singularité divine.

Ci-dessous: Nefertiti l'épouse d'Akhénaton.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...