ACIPoPEoPLE - When Sheila was Madonna



À la surprise générale, en juin 1977, en pleine vague



, Sheila propose son premier titre en anglais : Love me baby. C'est un virage artistique incontestable : on la découvre habillée d'un short à paillettes, accompagnée d'un groupe de trois danseurs noirs (les B. Devotion), dansant sur un rythme adapté pour les pistes des discothèques.





La chanson s'exporte dans le monde entier, et la « petite fille de Français moyen » devient une artiste internationale... Ce titre la fera très vite connaître, dans un premier temps en Allemagne, Espagne et en Italie 3è le 28/1/1978, puis dans toute l'Europe.


Encouragée par ses succès, elle décide d'adapter (toujours en disco) le standard américain : Singin' in the rain.



Elle se classe partout dans le monde : de l'Afrique du Sud à la Suède (2è, en passant par l'Italie 3è le 18 mars 1978, le Brésil, le Japon, l'Argentine, le Danemark, l'Espagne, l'Australie, l'Allemagne (6e vente de l'année), les Pays-Bas (3e).



Ou encore l'Angleterre (9e), où elle participera à l'émission culte Top of the Pops. Plus de 5 millions d'exemplaires du 45 tours de cette chanson seront vendus. Le triomphe est total !



Alors que Sheila poursuit sa promo à travers l'Europe avec le 45 tours et 1er album en anglais Singin'in the rain, elle enregistre I don't need a doctor et Hôtel de la plage, chanson-tube du film du même nom, qui sort en janvier 1978.





Viennent ensuite les titres You Light My Fire qui est classé dans les meilleures ventes, en Italie, Allemagne et Irlande. Mais la chanteuse n'oublie pas le public français, avec son 45 tours Kennedy Airport, qui sera lui aussi un énorme succès.



C'est aussi à cette période, que la marque de jouets Delavennat commercialise une poupée à son effigie. Les poupées sont des rivales de Barbie - la célèbre poupée mannequin - et sont aisément reconnaissables à la petite fleur qu'elles arborent à la tempe... Elles existent en blond ou en châtain; aux yeux bleus ou marron.



En 1979, Sheila reprend les chansons en anglais avec Seven lonely days, avec des arrangements très disco, dans le style Knock on wood d'Amïï Stewart, et fait un score raisonnable à 250.000 ventes.



En fin d'année, le groupe Chic lui compose un album : King of the world.


Spacer, premier extrait de ce disque, devient rapidement un tube d'envergure mondiale. L'album sort dans plus de 50 pays. Elle sera classée à nouveau un peu partout : de l'Australie aux États-Unis, en passant par la Finlande, l'Allemagne, la Suède, l'Espagne,l'Angleterre, le Brésil, etc.





Un nombre impressionnant de versions de cette chanson existent en adaptation partout dans le monde.




Cette chanson sera aussi le générique d'une émission de variétés en Italie, où Spacer restera 26 semaines dans les 10 premières places des hit-parades. C'est pour la chanson Spacer que Sheila fera son premier clip, à Londres.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...