Séparés à la naissance?


The Joker, le personnage célèbre de la Bande Dessinée "Batman" semble avoir été largement inspiré par celui de l'adaptation cinématographique hollywoodienne de "l'homme qui rit" (The Man Who Laughs) d'après Victor Hugo.
Je vous laisse faire votre propre opinion à ce sujet.




















Repères: L'homme Qui Rit (The Man Who laughs) 1928, Etats-Unis, 110 min, Noir & Blanc, réalisé par Paul Leni et Produit par les studios Universal. Avec Conrad Veidt & Mary Philbin.
C'était la toute fin du muet. Carl Laemmle avait déjà produit d'après Hugo, Notre-Dame de Paris (1923) avec l'incroyable Lon Chaney. Le Fantôme de l'opéra (1925) avait lui aussi fait sensation. Mais c'est L'Homme qui rit qui devait servir de socle aux légendes à venir du Studio Universal, Frankenstein et Dracula (1931). Laemmle, impressionné par Le Cabinet des figures de cire, avait fait appel à deux figures emblématiques de l'expressionnisme allemand, le méconnu Leni, réalisateur de ce Cabinet, et Veidt, le Cesare de Calligari, qui allaient donner à ce film plutôt mélodramatique, un caractère morbide.




Ici, bande de petits veinards, vous avez une scène kitchissime et presque insupportable d'un concours de surf entre Le Joker et Batman dans la série des années 60. A noter les délicats maillots de bains qu'ils ont jugé bon de porter pour l'occasion. Mais à quoi pouvaient-ils bien cartonner?

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...